Pourquoi la 5G va révolutionner la téléphonie mobile ?

La 5G va connaître ses premières applications commerciales dès 2019 dans le monde, et en 2020 en France. Son potentiel promet de bouleverser nos habitudes quotidiennes. La cinquième génération de données mobiles atteint le débit théorique de la fibre. Elle va permettre de dépasser la simple communication entre les individus, qui caractérise l’Internet 1.0 et 2.0, pour permettre l’avènement des objets connectés.

Quelle sera la puissance de la 5G ?

La cinquième génération de données mobiles sera jusqu’à 100 fois plus puissante que la génération précédente, la 4G. Elle permet en effet de télécharger jusqu’à 10 Gigabits de données mobiles par seconde, là où la 4G n’autorisait en pratique qu’entre 10 et 80 Mégabits. Cet écart est néanmoins à relativiser, puisque la génération intermédiaire, la 4G+, atteint déjà les 750 Mégabits pratiques, qu’il faut comparer aux 25 Gigabits de données téléchargeables par secondes dont est réellement capable actuellement la 5G. La 5G permet d’avoir un débit sans fil équivalent à celui de la fibre.

5G test Orange Ericsson débit
Les tests d’Orange et d’Ericsson enregistrent un débit de 12, Gb/s téléchargeables.

Les chiffres montrent déjà l’écart entre les deux générations. Toutefois, la différence de débit implique également une évolution des pratiques, notamment avec les applications et les possibilités qu’offre la nouvelle technologie. Jusqu’à la 5G, Internet était principalement un vecteur d’interaction entre les personnes. L’Internet 1.0 se caractérise ainsi par la navigation et la recherche d’informations diverses. L’Internet 2.0 favorise pour sa part les relations entre des groupes de personnes par le biais des réseaux sociaux. Avec les gros volumes de transferts rendus possibles par la 5G, nous entrons dans l’Internet 3.0, aussi appelé Internet des objets.

Connecter les objets domestiques : les progrès promis à la domotique grâce à la 5G

Le premier domaine dans lequel la 5G s’immiscera rapidement est celui de la domotique. La domotique est la connexion des objets domestiques du quotidien. Concrètement, il permettra de gérer tous les objets électroniques de la maison au moyen de son smartphone. Ces objets sont déjà devenus courants grâces au Bluetooth, qui est efficace pour les appareils fonctionnant avec peu de données, comme une enceinte audio. Toutefois, la 5G va permettre un passage à une nouvelle dimension du phénomène.

5G domotique serrure
La 5G permettra de connecter tout les objets domestiques, avec la domotique.

Il deviendra alors possible de programmer à distance sa machine à laver par exemple. De la même manière, le contenu du réfrigérateur sera accessible en temps réel. Il est même probable que ce dernier sera capable de se réapprovisionner seul en passant commande sur Internet. Un autre domaine important de la domotique sera la régulation de la consommation d’énergie.Pour cela, un contrôle continu et en temps réel de la lumière et du chauffage sera notamment possible. Enfin, la domotique va se développer également dans le domaine de la sécurité, d’une part, et dans la compensation des situations de handicap d’autre part.

Découvrez également : Quels sont les différents réseaux de données mobiles ?

Les avancées vitales attendues dans le domaine de la santé

La généralisation de la 5G est également très attendue dans le domaine de la santé. La connexion des objets qu’elle rend possible sera utile dans ce domaine encore plus qu’ailleurs. Elle permettra d’abord le développement des soins à domicile. Le patient pourra être surveillé chez lui à la fois par le médecin et par l’ordinateur. De même, il sera possible de développer les soins à domicile pour toutes les personnes en état de dépendance. L’arrivée de la 5G sera donc bénéfique aux personnes âgées ou en situation de handicap. Le tout devrait alors être contrôlé depuis un smartphone par les individus concernés ou par un tiers.

5G objets connectés santé
Les objets connectés permettent d’avoir ses paramètres de santé sur son smartphone en temps réel.

Dans le domaine plus spécifiquement médical, nombreux sont les objets encore à l’étude. Ils permettent tous, à leur manière, de véritables avancées cliniques. Les cyberpillules, munies d’un microprocesseur, contrôlent certains paramètres biologiques du patient en temps réel. Ces dernières sont d’ailleurs en mesure d’administrer des médicaments. Sur le même principe, on retrouve également les patchs. À noter que l’amélioration du transfert d’information permet aussi d’envisager des greffes d’organes artificiels. Une procédure qui n’étaient pas possible jusque là, notamment pour les organes qui régulent les flux hormonaux. Enfin, des nanorobots chirurgiens pourront réaliser des opérations très complexes en s’assemblant à l’intérieur de l’intestin. Différents systèmes de nanoparticules connectées sont également espérés pour combattre le cancer.

L’industrie automobile bouleversée par l’avènement de la voiture autonome

L’extension de la couverture en 5G permettra à terme la généralisation de la voiture autonome. L’objet-fétiche du XXe siècle pourrait ne plus avoir le même visage. L’augmentation considérable des débits rend cette technologie déjà existante de plus en plus sécurisée. En effet, les voitures ne seront pas simplement télécommandées à distance, elles seront aussi capables de communiquer entre elles. L’augmentation de la masse d’informations capable de circuler permettra également de rendre leur traitement plus adapté à la réalité.

5G voitures autonome
Le très haut débit mobile de la 5G permettra de connecter les voitures autonomes de manière sécurisée.